PIERRE ALLIZAN

Issu d’une double formation  - en Histoire de l’art et en Marché de l’art contemporain - Pierre Allizan est commissaire d’exposition, producteur culturel et Art Advisor. 

 
Formation et parcours

Depuis plusieurs années, il intervient en tant que commissaire ou producteur sur des expositions et des foires d’art contemporain. Il a également développé des compétences dans le domaine du mécénat et des partenariats stratégiques pour des institutions culturelles telles le Palais de Tokyo à Paris. 
Il  est également membre du bureau de l’association Quelque Chose de Neuf, centre d’art hors les murs ayant pour objectif de produire dix projets artistiques innovants par an dans des lieux prestigieux (Musée Guimet, Espace Voltaire - Emerige, Maison de l’Amérique Latine, Bastille Design Center, etc). 
Il a aussi rejoint, en 2019,  le jury de Carré sur Seine, réunissant des conservateurs de musée, historiens de l’art, curateurs, autour de la promotion de la création artistique contemporaine. 
Parallèlement à ses fonctions au sein du Studio Elise Jasmin, Pierre Allizan est, depuis 2019, collaborateur d’une Art Advisor spécialisée dans l’art contemporain. Il conseille et accompagne des collectionneurs internationaux dans le choix de leurs prochaines acquisitions

Commissariat d'exposition

En tant que curateur, Pierre Allizan est à l’initiative de plusieurs projets d’exposition. Il a pu y développer une approche transversale de l’art, faisant dialoguer les arts plastiques, la poésie, la littérature, la musique et les sciences. Ses thèmes de recherche et de réflexion concernent, entre autres, le retour de la peinture figurative dans la création contemporaine et, plus largement, sa place dans le marché de l’art contemporain, la perception et l’appropriation de l’anthropocène chez les artistes émergents ainsi que la représentation et le traitement du temps et de l’histoire par les artistes contemporains. 
Explorant les nouvelles formes d’expression et d’expérimentation esthétiques de la jeune scène artistique française et internationale, il a conçu et réalisé des expositions pour des galeries d’art. Citons, entre autres, Un Jardin Cosmique (œuvres et installations de  Vanina Langer et Paulin Lefeuve. Espace Canopy, Paris, Septembre 2019), Chronotopia (projet européen. Oeuvres et installations de Loup Lejeune, Thomas Lesigne et Thomas Van Reghem. Galerie Mondapart, Boulogne-Billancourt, Mai-Juin 2019), Canicula (œuvres de Tereza Lochmann. Espace Canopy, Paris, mars-avril 2019). 

Production

Pierre Allizan a également assuré la direction de production et le co-commissariat de la première édition d’Æmergence, foire d’art contemporain Off à l’édition 2018 de la FIAC. 
Cette manifestation, conçue autour d’un axe curatorial, d’une direction artistique et d’une scénographie spécifiques, a réuni, pour son édition de 2018, les œuvres de 29 artistes internationaux sélectionnés par un jury.  Certains d’entre eux ont été par la suite primés ou exposés dans d’importantes institutions culturelles, telle la Fondation Louis Vuitton. 
Citons également Des Illusions, exposition et livre d’art réalisés au bénéfice de l’UNICEF, pour lesquels Pierre Allizan a été co-commissaire, co-producteur et co-directeur d’ouvrage. Ce projet, qui a réuni les œuvres de Thiago Berzoini, François Grivelet, Liu Guangli, Tony Jouanneau, Inès Leroy Galan, Gao Lei, Leyokki, Romuald Martin, Orlando Pereira dos Santos et Raom & Loba a été présenté dans la galerie Le Purgatoire - 54 Paradis, Paris en février-mars 2018. 

Stratégie et développement 

Entre 2017 et 2018, Pierre Allizan a exercé les fonctions de chargé de développement pour le Tokyo Art Club du Palais de Tokyo à Paris. Créé en 2009 par les mécènes privés du Palais de Tokyo, ce club rassemble les donateurs les plus généreux de l’Association des Amis du Palais de Tokyo et leur fait bénéficier d’une programmation culturelle et événementielle spécifique. 
Pierre Allizan était chargé d’y associer de nouveaux membres, d’étudier les motivations du mécénat en art contemporain et de réfléchir à un mode de développement du programme de contreparties plus en phase avec la nouvelle cible du club.  Il a également contribué à trouver des financements pour La Manutention, programme de performances proposé par la commissaire Vittoria Matarrese. Ses fonctions et responsabilités lui ont permis d’appréhender et maîtriser les modes de financements et de promotion de la performance et du happening au sein d’une institution culturelle.