2013

Lisbonne

Rio est une fête

JOSÉ MEDEIROS

José Medeiros
José Medeiros
José Medeiros
José Medeiros
José Medeiros
José Medeiros
José Medeiros
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête
Vue de l’exposition Rio est une Fête

Commissariat d’exposition en partenariat avec Sergio Burgi

Production internationale de l’exposition

110 photographies (tirages argentiques modernes). Exposition présentée dans le cadre de l’année du Brésil au Portugal.

Lisbonne

BES Arte e Finança (17 Janvier- 5 avril 2013)

Présentation

José Medeiros, qui s’est rendu célèbre grâce à son travail pour la revue illustrée O Cruzeiro, est sans conteste l’une des grandes figures de la photographie brésilienne des années 1940-1950. Les Indiens de l’Amazonie, les rites afro-brésiliens du candomblé, les paysages et les gens du sertão, la ville de Rio de Janeiro, la vie populaire… toutes les facettes de la société brésilienne ont nourri une œuvre très riche et jusqu’ici méconnue en Europe. 
Dans la richesse des thèmes abordés par José Medeiros, l’exposition « Rio est une fête » privilégie la célébration de la ville de Rio dans les années 1940-1950 : paysages urbains, journées à la plage, moments privilégiés de la vie mondaine, défilés de mode, personnalités glamour, scènes de carnaval, vie nocturne, etc.

José Medeiros se plonge avec délice dans le Rio des années 1950, un Rio festif, glamour et insouciant. Sur les planches-contacts de cette période défilent, dans des cocktails, au bord des piscines ou dans des palaces, au Jockey Club, ces créatures de rêve qu’il appelle les « Femmes riches » - « mulheres ricas ». Le monde de la nuit le fascine. Le cloisonnement social ne lui échappe toutefois pas, même lorsqu’il photographie le carnaval et ses scènes de joie collective. 
Certes, José Medeiros participe à un certain mouvement d’autocélébration très fort à Rio dans ces années. Pourtant, son regard ne néglige jamais l’élément populaire, ce qui est à la marge de la vie mondaine et bourgeoise. Il reste aussi habité par la persistance du passé dans un pays encore fortement lié à son passé colonial. 
Ce va-et-vient entre le mondain et le populaire, entre modernité et archaïsme se fait particulièrement sentir dans son oeuvre carioca et c’est peut-être pour avoir capté cette ambivalence au coeur de la société brésilienne que Medeiros mérite une place centrale dans l’histoire de la photographie au Brésil. 

Exposition

Commissariat d’exposition : Elise jasmin et Sergio Burgi assistés de Cristina Zappa

Réalisation : Instituto Moreira Salles et BES Arte e Finança.

Production internationale et coordination de l’exposition : Odette Geronimo Vieira – IMS et Elise jasmin