2019

Paris

QUAND FELLINI RÊVAIT DE PICASSO

Exposition Fellini Picasso Paris
Vue de l’exposition Fellini Picasso
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris
Exposition Fellini Picasso Paris

Commissariat d’exposition

Direction de la publication du catalogue d'exposition 

290 œuvres dont : 40 œuvres de Picasso (huiles sur toile, dessins, eaux-fortes, aquatintes, céramiques, bronzes, masque…) ; 31 dessins de Fellini et 8 reproductions de dessins de rêves ; 5 costumes de films (Satyricon, Les Nuits de Cabiria, 8 ½, Casanova) ; 15 accessoires de film (Satyricon) ; 132 photographies de plateau, de tournage, d’atelier… ; 17 affiches de films ; 14 revues et ouvrages ; 1 scénario original annoté ; 33 archives et documents originaux ; 15 points audiovisuels avec montage de séquences de films et documentaires 

15 prêteurs

Paris

La Cinémathèque française, Paris, 3 avril-28 juillet 2019

Présentation

Federico Fellini et Pablo Picasso : deux géants du XXe siècle, dont l’œuvre foisonnante ne cesse de passionner et auxquels il est impossible d’échapper. Pourtant que savons-nous du lien qui secrètement unit ces deux artistes ? « Quand Fellini rêvait de Picasso » raconte l’admiration profonde que le cinéaste du mythique La dolce vita et de l’onirique 8 ½ vouait au Maître de l’art moderne. 
Fellini dessinait ses rêves, et dans trois d’entre eux il rencontra Picasso. Ce dialogue intérieur durera plus que le temps d’une nuit puisque Picasso a véritablement stimulé et nourri l’imaginaire fellinien. Ces rêves nous invitent à relire la filmographie du Maestro avec Picasso pour compagnon de route : un voyage dans le labyrinthe des désirs, qui nous transporte de l’Antiquité à l’univers du cirque, et qui nous fait assister au spectacle de la danse et de la corrida. Ce pas de deux, Fellini et Picasso n’auraient su le mener sans l’image de la femme, leur obsession commune. Le choix de dessins, de photographies et d’autres documents liés aux films de Fellini, ainsi que de tableaux, sculptures et autres œuvres de Picasso nous permet d’explorer cette amitié fantasmée et nous entraîne dans leur sillage à Cannes, Rome et Paris.

L’esprit du spectacle, qui réunit ces deux génies, est insufflé au parcours de l’exposition, sans oublier, bien sûr, l’humour et l’autodérision propres aux deux artistes. Ainsi le ton général est celui d’une certaine joie de vivre, teintée de-ci de-là de mélancolie. Au cœur de cette fête, la femme est bien évidemment muse, inspiratrice, tentatrice, fascinante ou monstrueuse. Elle est l’entité autour de laquelle gravite la planète Fellini, mais aussi le soleil picassien.

Exposition

Commissariat d’exposition : Audrey Norcia
Commissaire associé : Mathieu Orléan

Production : La Cinémathèque française, Paris

Avec la collaboration de : Fundación Almine y Bernard-Ruiz Picasso para el Arte ; Comune di Rimini-Archivio Federico Fellini . 
Conçue en partenariat avec : Museo Picasso Málaga
Scénographie : bGc Studio, Giovanna Comana, Iva Berthon et Géraldine Thomas
Conception et réalisation graphiques : Damien Rossier
Éclairage : Gérald Karlikow, assisté de Victor Burel
Audiovisuel : Frédéric Benzaquen (Montage) et Fred Savioz (Installation)

Publication

Quand Fellini rêvait de Picasso, Paris, RMN, 2019. 128 pages, 75 illustrations. Catalogue d'exposition, Paris, La Cinémathèque Française.

Avec les contributions de : Costa-Gavras, Frédéric Bonnaud et Matthieu Orléan (préface), Cyril Béghin, Laurence Madeline, Jean-Max Méjean, Gérald Morin, Audrey Norcia.
Direction de la publication : Audrey Norcia, en collaboration avec Matthieu Orléan (commissaire associé)
Développement  et coordination du catalogue : Sylvie Vallon (La Cinémathèque française)
Coordination éditoriale : Marie-Claude Bianchini (RMN-Grand Palais)
Conception et réalisation graphiques : Catherine Barluet