2005

Montpellier
 

CANUDOS

Traces et Mémoires d’une Révolte dans le Sertão Brésilien

Evandro Teixeira
Evandro Teixeira
Evandro Teixeira
Evandro Teixeira
Evandro Teixeira
Evandro Teixeira
Pierre Verger
Pierre Verger
Pierre Verger
Flavio de Barros
Flavio de Barros
Flavio de Barros
Flavio de Barros
Flavio de Barros
Flavio de Barros
Flavio de Barros
Flavio de Barros
Flavio de Barros
Flavio de Barros

Recherche historique et iconographique
Commissariat
d’exposition
Production internationale de l’exposition

160 photographies (tirages argentiques modernes) de Flavio de Barros, Pierre Verger et Evandro Teixeira. Projet réalisé dans le cadre de l’année du Brésil en France

Montpellier
La Galerie Photo, (17Mai – 3 septembre 2005). 

Présentation

Conçue en triptyque, cette exposition consacrée à la première guerre civile qu’ait connu le Brésil en 1897, s’attache à livrer pour la première fois à un public français trois visions croisées de la répression du mouvement messianique de Canudos. 
Les images de Flávio de Barros, prises au plus vif des combats en 1897, sont celles de l’ordre militaire et des opérations menées contre les membres de la communauté de Canudos. Même si on y discerne un certain souci de mise en scène, ce sont les seuls documents contemporains dont on dispose sur les lieux et les acteurs de la campagne de répression de Canudos. Celles de Pierre Verger sont des portraits d’habitants du sertão, descendants des populations massacrées, rencontrés par le photographe français 50 ans après la fin de la guerre de Canudos. Enfin, l’œuvre d’Evandro Teixeira est un hommage direct réalisé à l’occasion du centenaire des événements. Paysages, paysans, villages, troupeaux, cérémonies festives ou mortuaires sont les allégories contemporaines de ce que devait être la vie quotidienne dans le sertão de Bahia, il y a un peu plus d’un siècle.

Exposition

Recherche et Commissariat d’exposition : Elise Jasmin
Réalisation : Montpellier Photo-Visions pour La Galerie Photo. 

Direction artistique: Roland Laboye.

Production internationale, coordination : Elise Jasmin, Montpellier Photo-Visions et Instituto Moreira Salles.